Mythes du marketing Internet

Ma double phobie et 2 “grosses mites” du marketing Internet !

Vous le savez, j’ai l’habitude sur ce blog d’adresser les principaux malentendus concernant un aspect de ma profession, le marketing Internet. Et aujourd’hui, dans ce bref article que j’écris entre 2 séances de consulting, je voulais vous révéler un petit truc personnel sur moi :

J’ai 2 phobies qui se ressemblent :

1. Les mites, cet insecte ignoble qui apparaît parfois en été dans mes céréales malgré tous mes efforts pour les tenir éloignées… :p

2. Les mythes, cet autre insecte ignoble qui freine la quasi-totalité des entrepreneurs dans leur succès en ligne.

Laissons un peu les mites de côté, pour nous intéresser aux mythes, car je suppose que ça vous concerne plus particulièrement, et aussi parce que j’ai nettement plus d’expertise dans ce domaine pour vous aider.

J’écris cet article de manière très spontanée, entre 2 séances de consulting, car je viens de terminer avec un client qui était lui-même victime de ces 2 mythes.

Cela fait longtemps que je les ai identifié, mais plus je discute avec des entrepreneurs Internet et plus je constate à quel point ces 2 mythes sont dangereux et bloquants.

Alors attaquons avec le 1er :

1. Il n’y a pas de problèmes de TECHNIQUE !

Lorsque, dans mes sondages ou mes séances de consulting je pose la question “quel est le principal blocage qui vous empêche d’atteindre le succès espéré en ligne ?“, l’une des réponses principales que je reçois est “Je suis NUL avec la technique”, ou ses variations : “Je ne sais pas comment créer un site”, “je suis nul en informatique”, etc.

Je ne vais pas faire trop long sur ce sujet, car j’en parle abondamment et donne de nombreuses solutions dans mon rapport sur les fondamentaux du succès en ligne.

Mais en gros, ce que vous devez savoir, c’est que même aujourd’hui où on ne peut plus s’en sortir avec des “bricolages”, il reste très simple de se faire créer un site de qualité professionnelle pour un budget réduit. (je parle d’entre 4 et 10 fois moins que le prix du marché).

Bien entendu, ça demande un petit investissement, mais si vous pensez qu’on peut réussir en affaires sans rien investir, alors vous faites partie de ce que j’appelle les “entrepreneurs fast-food” et je vous encourage à faire une pause sur cette page et lire cet article en urgence, il vous sera plus utile.

Le second mythe est plus important, et j’aimerais y passer plus de temps.

2. Il n’y a pas de problèmes de TRAFIC !

Le second challenge qui revient le plus avec mes clients, c’est la question du trafic :

Dushan, j’ai un site en ligne, j’ai un produit, mais j’ai 30 visiteurs par mois sur mon site, malgré tout le temps que j’ai passé à faire du référencement, à poster dans mon blog, et à glander sur les réseaux sociaux !“.

Ceci m’oblige à faire une parenthèse pour massacrer une notion que je déteste, le “trafic gratuit”.

La vérité ? Le trafic gratuit n’existe pas ! Je répète : LE TRAFIC GRATUIT N’EXISTE PAS !

En effet, travailler votre référencement naturel, poster dans votre blog, faire de la promo sur les réseaux sociaux, ça prend du temps… Et comme vous le savez, en affaires, le temps c’est de l’argent.

Soit vous devez payer quelqu’un d’autre pour le faire, soit vous le faites vous-même et vous perdez alors du temps pour des activités plus importantes.

En outre, les méthodes de trafic gratuit sont très hasardeuses, et les résultats très longs à obtenir et très incertains.

Par exemple, combien de gens qui avaient réussi à bien positionner un site sur Google se sont fait reléguer en 15ème pages du jour au lendemain, suite à une mise-à-jour de l’algorithme de Google ?

Pour ces 2 raisons, les pros comptent principalement sur le trafic payant. On achète son trafic ! Les avantages sont nombreux :

  • Pas besoin d’attendre des mois pour faire venir du monde sur son offre
  • Les résultats sont quasi-instantanés
  • Les résultats sont prévisibles
  • Il est très facile d’augmenter le volume, dans des proportions gigantesques !

Le problème, c’est que la plupart des gens (vous peut-être ?) ont simplement PEUR du trafic payant.

Ils ont peur de ne pas être rentables, et il faut bien dire que c’est souvent le cas…

Mais ne pas être rentable avec le trafic payant, ça n’est pas un problème de trafic, c’est un problème de stratégie !

En effet : IL N’Y A PAS DE PROBLÈMES DE TRAFIC, IL N’Y A QUE DES PROBLÈMES DE STRATÉGIE !

Si vous avez une stratégie solide, les problèmes techniques et les problèmes de trafic se résolvent d’eux-même. La question est maintenant :

Comment mettre en place une stratégie solide pour votre projet Internet ?

C’est une question complexe, que je n’aurais pas le temps d’adresser ici (je commence mon prochain consulting dans 10 minutes).

Mais je peux par contre vous renvoyer vers une vidéo que j’ai créée il y a quelques mois, qui reste totalement valable aujourd’hui, et qui vous en apprendra beaucoup plus sur :

  • Les principaux problèmes des apprentis entrepreneurs en ligne
  • Les liens entre ces problèmes et la stratégie
  • Comment mettre en place une approche stratégique et systématique pour réussir dans son projet Internet
  • Une stratégie qui fonctionne dans TOUS les cas, quelque soit votre métier, votre objectif, votre niveau, etc.

Cette vidéo est gratuite et apporte beaucoup de contenu.

A la fin de celle-ci vous aurez la possibilité d’investir dans un rapport qui vous permettra d’aller beaucoup plus loin, avec une méthodologie étapes par étapes pour réussir votre projet. Ce rapport n’est pas gratuit, mais son prix est ridiculement bas, donc ça ne devrait pas vous empêcher d’au moins visionner la vidéo, si vous êtes sérieux dans vos ambitions.

Cette vidéo ne dure pas plus de 10 minutes, et elle a vraiment le potentiel de débloquer votre situation.

Alors cliquez sur ce lien maintenant pour découvrir cette stratégie étapes par étapes pour réussir votre projet Internet !

J’espère que cet article vous aura intéressé, et que ma blague foireuse sur les mites vous aura fait sourire… 🙂

A bientôt pour de nouvelles aventures,

Dushan.

P.S : Cet article est volontairement un peu provocateur, non pas pour vous offenser, mais pour vous faire réagir ! Et j’aimerais vraiment savoir ce que vous en pensez.

Alors s’il vous plait, prenez le temps de m’écrire un petit commentaire pour me le faire savoir, et bien entendu pour poser vos questions si vous en avez.

Et n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux s’il vous a été utile ! Merci !

P.P.S : Et n’oubliez pas de checker ma vidéo sur la stratégie étapes par étapes et le rapport qui va avec, elle vous permettra vraiment de passer au niveau supérieur avec votre projet.

 

Comments

  1. Bonjour

    Merci pour ces conseils de bon sens. Cependant, la où je diverge un peu de votre analyse, c’est que je considère que l’enjeu n°1 pour un site web, c’est bien le trafic. Pas vu, pas pris!!

    Quel est l’intérêt d’avoir une très bonne stratégie si il n’y a pas de Clients?

    Oui c’est vrai le trafic est payant et sans limite financière c’est facile de créer du trafic. C’est un peu enfoncer une porte déjà ouverte non?

    Selon les points qui me paraissent pertinents quand on se lance :

    – comment optimiser le ratio investissement/CA ou investissement/marge

    – comment correctement dimensionner son stock au fur et à mesure de son développement

    – comment fidéliser ses clients, en se différenciant (il y’a sans doute autre chose à faire que les points de fidélité, et les relance de paniers abandonnés)

    Je n’ai malheureusement pas toutes les réponses…..

    Cordialement

    Fabien

    1. Dushan Jancik

      Bonjour Fabien, et merci pour le commentaire !

      Je suis d’accord avec vous, et je pense que nous disons en gros la même chose d’une autre manière.

      Je ne dit pas que le trafic n’est pas important, mais que le trafic est un faux problème.

      Sans vouloir trop m’avancer dans un commentaire, en gros : si vous avez une bonne stratégie, des bons processus, etc., vous allez avoir une valeur par client beaucoup plus importante que vos concurrents. Et ainsi, vous allez savoir que pour acquérir un client, vous pouvez dépenser au maximum la somme X. Du coup, le trafic payant devient en gros une équation mathématique : est-ce que j’arrive, avec cette source de trafic, à acquérir de manière rentable des clients, au moins à moyen terme ?

      Mais c’est bel est bien la stratégie qui vous permettra d’avoir ça en place. La génération de trafic est importante, mais elle vient après. Et par exemple, la fidélisation des clients, fait à mon sens partie de la stratégie. Idem pour votre premier point (ratio investissement/CA).

      Après, bien entendu, il y a milles petites optimisations qui peuvent être faites pour amplifier encore ce ratio, mais la base reste à mon sens une stratégie solide, de laquelle découle des processus efficaces. Je vais en parler nettement plus dans le futur, on est encore en préparation.

      Mais si vous pensez que je peux vous aider, n’hésitez pas à me contacter.

      Amicalement,

      Dushan

  2. Salut Dushan,

    Tout à fait d’accord avec toi : la technique n’est pas un véritable obstacle, et le trafic, ça se paye d’une manière ou d’une autre !

    De mon côté, je ne suis donc pas du tout choqué, mais partage ton avis ! 😉

    A bientôt et encore merci pour tes conseils toujours pertinents,

    Pierre

    1. Dushan Jancik

      Salut Pierre,

      Merci pour le commentaire, et au plaisir de te lire !

      Dushan

  3. Bonjour Dushan,

    ton expertise est tout à fait exacte, précise et réelle.

    C’est la STRATEGIE qui importe le plus !

    Le reste n’est que poèsie… J’ai commencé avec la technique, je me suis amusé avec certaines tactiques et tout cela sans une stratégie. Bilan, j’ai perdu beaucoup beaucoup de temps pour des résultats peu brillants.

    Merci Dushan de nous remettre les points sur les “i”.

    Excellente journée,

    Albin

    1. Dushan Jancik

      Haha Albin, on est tous passé par là je pense !

      C’est d’autant plus flagrant quand on est en phase d’apprentissage et victime du “syndrome de l’objet brillant”… 😉

      Merci pour le commentaire, et n’hésite pas si tu as des questions,

      Dushan

  4. pourriez vous aller voir mon site

    me faire une critique (positive)

    proposer une solution de mise en route d’une présence sur les réseaux sociaux

    avec un devis ?

    merci d’avanve

    1. Dushan Jancik

      Bonjour Yves,

      Je ne procède pas de cette manière… Mais je vous contact par email pour voir si nous pouvons travailler ensemble plus en détail sur votre site.

      Amicalement,

      Dushan

  5. Bonjour Dushan,

    Astuce pour vaincre les mites alimentaires : mettre des bruns de lavande dans tes placards ;-).

    En ce qui concerne les autres mythes : étant dans un tournant, je suis bien d’accord avec toi. N’ayant encore rien à vendre (c’est en cours de création), je ne me plains pas de mon trafic car je sais bien les difficultés pour arriver à percer, du temps…du temps et une stratégie “aux petits oignons”, là c’est mon maillon faible.

    A bientôt,

    Hélène

    1. Dushan Jancik

      Bonjour Hélène,

      Merci pour l’astuce sur les mites ! Je vais tester ça ! 😉

      Pour le reste, on est d’accord, la stratégie est le point faible de la majorité, et c’est pourtant le plus important. Mon livre “Stratégie générale du succès en ligne” pourra certainement t’aider.

      Au plaisir,

      Dushan

  6. Bonsoir Dushan,

    Un petit plus pour chasser les mites alimentaires : enfermer les denrées sensibles dans des boites en métal. Plus fort que moi ! 😉 !

    Merci pour ton message… Suite à donner bien évidemment. Je vois d’ici les babines dégoulinantes des lecteurs pour savoir de quoi il retourne… J’espère que tu n’es pas contre un peu d’humour pour agrémenter le sérieux que nous mettons tous dans nos affaires en ligne.

    Je sais que je peux te faire confiance, bien que je n’ai pas encore eu affaire à toi, te suivant depuis déjà quelque temps, j’ai pu constater ton sérieux. D’ailleurs, tu es dans ma liste de mes préférences (depuis des lustres… façon de parler)sur mon blog.

    J’espère bien sérieusement que je vais évoluer favorablement grâce à tes conseils.

    Au plaisir donc,

    Hélène

Add A Comment